La diététique est la science de l’alimentation équilibrée. Si la nutrition se définit comme la science qui analyse les rapports entre la nourriture et la santé, la diététiquey intègre une dimension culturelle liée aux pratiques alimentaires.

La nutrition est la science qui étudie les aliments et leurs effets sur l’être humain, tandis que la diététique est l’étude de l’ensemble des règles qui doivent régir l’alimentation de l’être humain.

La diététique est une « norme » sociale qui varie selon les époques, selon les civilisations, selon les religions ou les croyances et bien sur selon l’état des connaissances en nutrition.

A notre époque, sous l’effet du développement scientifique, les deux concepts tendent à se rejoindre. La « norme » diététique s’appuie sur des connaissances scientifiques qui ne cessent de s’accroître.
La diététique serait le moyen le plus naturel pour conserver ou retrouver son poids, préserver ou améliorer sa santé.

 

 

Des principes fondamentaux

Un équilibre donné, dépendant de l’âge et de l’activité du sujet, est nécessaire entre protides, glucides et lipides dans la journée.
Les oligo-éléments, ainsi que d’autres éléments comme le calcium, doivent être présents en quantité suffisante (les os sont faits de phosphate de calcium). L’accent est mis aussi sur une quantité minimale de fibres alimentaires sous laquelle il ne faut pas descendre, bien que ces fibres ne soient pas des nutriments mais des formations élémentaires.
La variété de fruits et de légumes frais (pas de repas sans fruit, au moins cinq légumes différents chaque jour) est recommandée tant pour les vitamines et sels minéraux apportés, que par un effet préventif du cancer du côlon mis en évidence par les statistiques.
Une quantité de deux litres d’eau doit être absorbée chaque jour par un sujet adulte. Un peu plus du quart de cette eau provient déjà des aliments solides que nous ingérons. Le reste peut venir de boissons froides ou chaudes, ou encore de potages.